Créer un site internet

Les principes fondateurs de la méthode ANACIP (1)

Bonjour,
on me demande souvent de comparer notre logiciel d’analyse du langage naturel aux autres logiciels existant sur le marché et en général, nous refusons de faire cela car, comment comparer sans juger ? Et dire que le nôtre est le meilleur n’est pas digne d’un spécialiste de la communication, car quand tout le monde dit être le meilleur et le plus original, personne ne l’est.
Cependant je vais, en tant que créateur de la méthode sémantique dite ANACIP (pour ANalyse Automatique des Communications Informations et Publications), je vais vous en conter la genèse en quelques mots. (Tout est décrit en détail dans mon dernier e-book de l’an dernier (2018) : Le Marketing Sémantique).

Quand je suis arrivé dans le monde des entreprises, après quelques longues années dans l’Education Nationale, je ne connaissais rien de ce monde-là. J’étais juste bardé de diplômes : Lettres, Langues, Sociologie et Ethnologie, Linguistique et sémantique… Tout était encore théorique dans mon esprit comme dans mes pratiques.
Et quand je me suis trouvé confronté à ce monde plus pragmatique des gens d’entreprise (quoique !) j’ai découvert qu’une théorie sans objectif concret n’avait finalement aucune valeur.Alors devant la première demande d’aider au lancement d’un produit, j’ai tenté de définir quelle serait ma méthode avec aussi peu de parti-pris que je n’avais aucune expérience. Mais je savais juste une chose : je ne voulais pas produire une de ces banales études dites de motivation car j’avais observées dans les cabinets rencontrés. Tout le monde faisait la même chose avec des méthodes dites de psycho-sociologie, et cela n’aboutissait à aucune vraie recommandation d’action précise.
 
Voici comment j’ai raisonné :
1. Que veut mon client ?
Il veut que nous l’aidions à mieux connaître comment fonctionnent et raisonnent ses clients pour en gagner de nouveaux, et fidéliser ceux qu’il a en ce moment. C’était vrai en 1973 et ça l’est encore de nos jours. Donc : toute étude, tout travail de conseil, se doit d’être orienté client. Il faut parler le langage du client, et épouser sa façon de voir du moins au départ pour comprendre en quels termes il pose ses problèmes commerciaux.
 

2. Quelle est la meilleure définition d’une étude qualitative ?
A part les études d’observation, ou les études de comportements non-verbaux, le matériau de toute étude n’est-il pas du langage ? Donc, toute étude qualitative, est en fait aussi une étude de langage. Alors, pourquoi ne jamais utiliser les découvertes et les outils que nous offre la linguistique ?
Alors pourquoi s’attacher tout de suite aux concepts et opinions, sans tenir compte de leur support langagier ? Comment exprime-t-on les concepts sinon avec des mots ? J’allais donc créer une nouvelle sorte d’études appelée études de langage.

3.  Enfin, toute étude n’est-elle pas aussi une recherche de sens et une recherche de solutions ? Le Pourquoi et le Comment. Nous tous, et les clients aussi, passons notre temps à nous demander ‘Pourquoi ?’ depuis notre plus tendre enfance. Les  clients demandent : pourquoi les ventes de mon produit ou de mon service, sont-elles en train de chuter alors que les concurrents cartonnent ? Et une recherche de solutions : la suite de cette question n’est-elle pas : et comment m’en sortir ? Donc, pour moi c’était clair : linguistique et sémantique, allaient devenir les deux piliers de mes opérations. D’ailleurs mes professeurs de Fac consultés ont été unanimes et m’ont dit : tu vas réussir mais, nous, nous ne te parlons plus.

Je n’ai jamais cessé d’utiliser linguistique et sémantique dans tous mes travaux aussi bien en études marketing qu’en méthodes de formation et c’est ce qui donne à ANACIP, méthode d’approche et logiciel, cette façon qui encore aujourd’hui dérange de prime abord beaucoup de clients. C’est aussi pour cela que nous rencontrons depuis toujours quelques difficultés à expliquer, à décrire la méthode, car, de même que ces plats exotiques qu’on ne peut décrire mais seulement goûter, ANACIP ne se décrit pas : il faut juste l’essayer et juger par soi-même.

Par la suite je vous parlerai des autres techniques, méthodes et façons de penser que j’ai intégrées aux études qualitatives comme quantitatives, et qui ont fait pendant plus de quarante années les beaux jours de nos opérations.  
Si vous en avez la curiosité allez consulter le récit de cette épopée du marketing sémantique sur le site éponyme.
 
Merci de m'avoir lu et à bientôt.
Bonnes vacances si vous en prenez.

Pierre

actualité ADEVAR

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×