Un livre de VGE et Le CETELEM

Deux exemples anciens

Le logiciel ANACIP a vu le jour dans les années 1986 -1990 dans sa forme informatisée. 
Mais aupravant il existait sous la forme d'une méthode d'étude de langage dont l'analyse manuelle prenant un temps très long.
En 1977, à la demande d'un journal de l'époque nous avons étudié, en un week-end, en réusissant toute l'équipe, le livre de Valéry Giscard d'Estaing :
" Démocratie Française". Nous fûmes une douzaine à travailler jour et nuit, pour y arriver dans les temps, car il fallait rendre la copie le lundi matin.

De cette analyse, qui a fait l'objet d'un article paru dans la revue Communications et Langage, il est apparu que 3 chapîtres n'étaient pas de l'auteur.
Pour la première fois, on a ainsi pu découvrir qu'une analyse systémarique et totalement objective c'est-à-dire sans interprétation humaine, d'un corpus de langage, pouvait déterminer le degré de sincérité de son auteur. 
Ce fut notre première grande découverte en matière d'étude de langage. Voici l'article :
 Analyse d'un livre de VGEAnalyse d'un livre de VGE (1009.59 Ko)

Quelque temps plus tard en, 1987, le même journal nous a demandé d'analyser le deuxsième livre du même VGE : "Deux français sur trois", et cette fois nous avions déjà élaboré un logiciel pour nous aider dans cette analyse. Sans cela nous n'aurions pas pu y arriver car ce second livre était bien plus gros que le premier. Cette fois nous avons conclu que : le chapitre 9 n'était pas de la même main que les autres !
L'article du journal était : Le mystère du chapître 9 ! Voici l'article :
 Anacip au cetelemAnacip au cetelem (818.83 Ko)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 25/12/2018